Visite Fort de Dailly

  • Date: Vendredi 4 avril 2014, 09h00-15h00 (horaire exact à confirmer)
  • Emplacement: Dailly
  • Organisateur:
  • Limitation: Reservé aux membres

IMG_2999

Situé au-dessus du village de Morcle, le fort de Dailly fut construit à la toute fin du xixe siècle et modifié plusieurs fois dans le courant du xxe siècle. Il fait partie de la fortification de Saint-Maurice, principal verrou de la vallée du Rhône et l’un des trois dispositifs centraux du réduit national. Avec 34,9 kilomètres de galeries creusées dans la roche, il est le plus grand fort suisse d’un seul tenant.

Après ces 29 virages numérotés, le fort de Dailly est prêt à nous livrer ses secrets. A 9h tapantes, le guide nous accueille et nous présente dans les grandes lignes le type d’armement et la raison d’être de ce fort. Un petit film nous a ensuite montré quelques images du dernier cours de répétition du Régiment de Forteresse 19, en 1994. Après la théorie, c’est l’heure de la visite : nous voyons encore pendant cinq min la vue imprenable sur la cime de l’Est en face et ce soleil fabuleux. Les deux prochaines heures, nous ne verrons plus que les longs couloirs du fort.

Nous avons eu la chance de voir le fonctionnement du chargement de la tourelle 1, les magasins munitions,  les postes de commandement (PCT et EM batterie) et l’organisation générale du fort.

Le retour à la lumière nous à quelques peu éblouis, une fois cette gêne passée, nous sommes allés nous restaurer à la caserne équipée, pour la petite anecdote, d’un jeu de quille (ancêtre du bowling).

Nicolas Belleville nous a ensuite présenté sa fonction de chef de section QG infrastructure. Celle-ci consiste, pour simplifier, en une formation de pompiers couplée à une formation d’agent de sécurité et est très complète du point de vue des savoir-faire.

Pour finir, une petite promenade nous a fait comprendre pourquoi l’école de recrues ne prévoit que peu de plages de sport : au vu de la dénivellation et de l’altitude de la place, il n’y effectivement pas besoin de beaucoup de sport pour travailler sa condition physique ! Ce tour nous amène jusqu’à un canon de 105 mm sur affût, le tout dissimulé dans une cabane. Difficile d’imaginer la fourmilière de plusieurs hommes 15 m sous nos pieds pour manœuvrer cet engin !

Fin de la visite, il nous reste plus qu’à redescendre tous ces virages avec une attention particulière pour le virage 12 ou trône une magnifique fontaine qui sert à abreuver les soldats et à refroidir les freins brûlants des vélos à la descente ! 

Plt Adrien Rime